Mes premiers pas sur Fedora (2012)

J'utilise principalement des systèmes GNU/Linux sur mes machines et plus particulièrement le système libre Debian GNU/Linux. Je m'en sert aussi bien sur mes différents serveurs (version stable) que sur mes machines de bureau (version Sid). En complément j'utilise aussi Gentoo lorsque j'ai des besoins particuliers en terme de performances.

La Debian de mon ordinateur principal a été installée il y a plus de 3 ans lors de mon passage en deuxième année d'IUT et n'a pas été mise à jour depuis au moins un ans et demi. Comme j'utilise la version instable, à moins de modifications profondes dans mon systèmes, je ne peux plus faire de mises à jour ou installer de nouveaux logiciels. Je me suis donc décidé à formater et à en profiter pour changer de système d'exploitation. Debian est un très bon système d'exploitation mais il est dur d'avoir une version stable et à jour.

J'ai fais le tour de la plus part des grandes distributions GNU/Linux et je dois dire qu'aucune ne m'a vraiment convaincue. Leur principal problème est qu'à part ArchLinux, aucune distribution ne fonctionne avec le principe de rolling-release et je ne pense pas avoir le niveau pour passer sur un distribution *BSD au quotidien. J'ai même testé brièvement une pré-version de Windows 8, ce système est utilisable pour une console de jeu ou une tablette mais est une vraie torture pour un développeur. Nous étions deux étudiant de dernière année d'école d'ingénieur et nous avons mis au moins 20 minutes pour trouver comment éteindre la machine.

Dans ma promotion à 3IL, Sereinity me parlait régulièrement de Fedora (il est mainteneur de plusieurs paquets), je me suis donc décidé à l'installer. Pour tester mes systèmes j'utilise toujours Virtualbox, cela me permet d'avoir le tutoriel à côté et de faire une pause quand je veux. J'ai donc téléchargé le live-cd sur le site de Fedora-fr, pour lancer l'installation j'ai mis au moins 30 minutes. J'ai l'habitude d'installer Gentoo qui est réputée pour être une des distributions les plus difficiles mais pourtant, impossible de trouver le bouton de lancement sur l'interface legacy de gnome. Finalement il était caché dans un menu et j'ai pu lancer l'installation. Celle-ci est relativement simple, un peu moins qu'une Ubuntu mais rien d'impossible.

J'ai testé le système durant plusieurs heures et je me suis bien approprié les outils. La prochaine étape est de l'installer en natif sur ma machine à la plus de mes deux systèmes. Le plus complexe je pense sera de m'habituer à l'interface Gnome-Shell. L'installation de Fedora répond aussi à une problématique de sécurité, Fedora possède de base Se-Linux. Security-Enhanced Linux, abrégé SELinux, est un Linux security module (LSM), qui permet de définir une politique de contrôle d'accès obligatoire aux éléments d'un système basé sur Linux. J'en profiterai aussi pour chiffrer mes disques, j'espère que les performances de ma machine n'en seront pas trop affectées.

Je vous tiendrai au courant sur la suite de ma migration.